Programme de la 36ème édition

Voici les pièces sélectionnées pour la 36ème édition du Festi !

Note aux comédiens : les castings se feront dans le respect strict des gestes barrières.

Si pour les castings un contact est précisé, envoyez un mail pour recevoir la préparation demandée par les metteurs en scène sinon c’est qu’il n’y a pas de préparation particulière et on vous attend directement sur place !

AMADEUS, de Peter Shaffer proposée par Jean-Baptiste MONVILLE – Drame musical

Castings : 1 femme et 1 homme – 1er octobre

Répétitions : Lundi ou mercredi

Résumé : Salieri a tout pour réussir : il est compositeur de la Cour à Vienne, est révéré par ses contemporains, et il y voit la conséquence du pacte passé avec Dieu dans son enfance : une vie de vertu contre son talent musical…

Jusqu’à l’arrivée de Mozart, jeune prodige aux mœurs légères et au comportement douteux… et surtout au génie incroyable. Pourquoi Dieu a-t-il pu choisir cette créature comme instrument pour composer. Sa musique, pour incarner la « voix de Dieu » ? C’est ainsi que Salieri va mener sa guerre contre Dieu. Celle-ci aura une victime collatérale : Mozart…

SOPHIE GERMAIN, l’oubliée de la tour Eiffel, écrite et proposée par Luc PIZIEUX – Comédie historique

Castings : 1 femme, 1 homme et 5 rôles – 1er et 2 octobre _ Contacter sophie.germain.lapiece@gmail.com

Répétitions : Lundi, mardi ou mercredi

Résumé : Nous sommes à en 1989 dans un appartement bourgeois au cœur de Paris dehors la révolution Gronde. Sophie 13 ans a peur. Elle fait ce que chacun d’entre nous aurait fait… elle se plonge dans un livre de mathématique !

C’est le début d’une passion dévorante mais bientôt les livres ne suffisent plus. Heureusement à un jet de compas de chez elle à l’école Polytechnique une poignée d’hommes est occupée à fonder les bases de mathématiques moderne. Un seul problème elle est une femme. Qu’à cela ne tienne elle empreinte l’identité de Monsieur Leblanc pour correspondre avec les mathématiciens de l’époque. Le pied est dans la porte !


ECLIPSE, écrite et proposée par Hélène PONTHIEU – Comédie dramatique

Castings : 2 hommes – 1er octobre _ Contacter hponthieu09@gmail.com

Répétitions : Mardi

Résumé : « Lors d’un diner, des amis décident de mettre leurs portables au centre des conversations ». Un soir d’éclipse de lune, le temps d’un dîner, Marie et Vincent ont invité Ben (le seul célibataire du groupe), Charlotte et Marco, Thomas et Léa, tous quadras, amis de longue date, rodés aux moqueries amicales et complices.

Malgré les audaces culinaires de Vincent qui, comme d’habitude, vont forcément réserver de mauvaises surprises, la soirée promet d’être bonne. Elle l’est jusqu’à ce que soit décidé un jeu dont la règle, aussi simple que risquée, consiste à poser tous les téléphones portables au milieu de la table. Cela afin d’exposer aux yeux (et aux oreilles) de tous, les appels, SMS, mails, messages Facebook de chacun. Et de prouver que personne n’a de secrets inavouables. Autant dire que la soirée va très vite tourner au vinaigre jusqu’à prendre des allures de cauchemar. Le dîner entre amis va virer au grand déballage. Un genre qui s’épanouit en huis clos, à partir d’une mécanique de boulevard dont le rythme, autant que le dessein, repose sur les effets de surprise, les rebondissements et les retournements de situation. Telle une énigme à étages ou un emboîtement de poupées russes, certains secrets en éclairent d’autres qui, à leur tour, mettent en lumière de nouveaux faux-semblants.

APPEL EN ABSENCE, de Vincent MEPLONT, proposée par Aurélie QUADERNO – Vaudeville

Castings : 5 rôles – 30 septembre et 1er octobre _ Contacter chinanjo@yahoo.fr

Répétitions : Lundi, mardi ou mercredi

Résumé : Appel en absence est un vaudeville qui nous entraine dans le salon de Sarah, une working girl accomplie et Franck, son dévoué compagnon, le temps d’une soirée. Sarah organise une soirée pour faire signer un gros contrat à l’une de ses clientes, Mallaury. Afin de mettre toutes les chances de son côté, elle prévoit une rencontre galante avec l’un des collègues de Franck, Stéphane. Mallaury est une femme indépendante et sûre d’elle, l’exact opposé de Stéphane qui est plutôt gauche et timide. Mais ne dit-on pas que les opposés s’attirent ?!

La pièce débute sur l’arrivée de Franck, de retour des magasins avec Marc, son « meilleur » ami, coureur de jupon et caricature de l’éternel adolescent. En tentant de contacter Sarah afin de savoir quand elle rentre, les deux compères entendent sonner le téléphone de Sarah sur la table basse. Franck prend machinalement le téléphone et se rend compte qu’il y a un message sur le répondeur alors qu’il ne l’a pas contacté auparavant. Après une brève hésitation, et poussé par Marc, Franck écoute le message sur le répondeur…. Stupéfaction, il s’agit d’un homme qui indique avoir passé une très bonne soirée il y a quelques jours et qui espère revoir Madame……. Franck est incrédule, mais Marc va profiter de cet appel pour s’incruster dans la soirée et montrer, celui lui, ce qu’est un mâle dominant pour faire avouer son adultère à Sarah ! Les personnages vont débarquer au fur et à mesure dans l’appartement avec cette suspicion en toile de fond et, pour couronner le tout, la voisine du dessus, Martine, célibataire endurcie, qui va tout faire pour s’incruster également dans la soirée.


BONNE ANNÉE, écrite et proposée par Nathalie BOYER – Comédie

Castings : 3 hommes et 4 femmes – 30 septembre et 1er octobre _ Contacter nanouchka6497@gmail.com

Répétitions : Lundi

Résumé : À l’aube d’une nouvelle année, le directeur d’une grande entreprise parisienne de communication événementielle « Communiquer par l’art » et trois de ses employés, s’apprêtent à quitter leur travail lorsqu’ils se retrouvent coincés dans l’ascenseur.

En attendant d’être délivrés, ils décident de tuer le temps en revisitant à leur manière le « jeu de la vérité », sauf qu’ils apprendront à leurs dépens que toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire… S’ensuivra une série de situations cocasses, équivoques, surprenantes mais si touchantes où, derrière les destins croisés de certaines vies, se cachent blessures du passé, envies refoulées, doutes et regrets….qui définissent notre capacité (ou pas) à utiliser notre libre arbitre. Et si tout ceci n’était finalement qu’un jeu ?

LA DESCENTE DU MONT MORGAN, de Arthur MILLER, proposée par Clément THERY et Agnès DELMAIRE – Drame surréaliste

Castings : 2 femmes et 1 homme – 30 septembre et 1er octobre

Répétitions : Mardi ou mercredi

Résumé : Lyman Felt, un homme qui a réussi, est victime d’un accident de voiture en dévalant le mont Morgan. Immobilisé dans un lit d’hôpital, il est pour une fois incapable de contrôler les événements et ne peut empêcher qu’un détail très embarrassant de sa vie privée soit révélé : il est bigame.

C’est en effet à son chevet que Théo, sa femme depuis plus de trente ans, rencontre Léah, qu’il a épousé douze ans auparavant… Les deux femmes découvrent alors la duplicité et la lâcheté de leur mari à travers une série de souvenirs qui les relient.


NATHAN LE SAGE, de Gotthold Ephraim Lessing, proposée par Jean-François PIRA – Tragi-comédie

Castings : 2 femmes et 2 hommes – 30 septembre et 1er octobre

Répétitions : Mercredi

Résumé : Cette pièce de théâtre publiée par Gotthold Ephraim Lessing en 1779 durant le siècle des Lumières est un véritable plaidoyer pour la tolérance entre les trois grandes religions monothéistes, le judaïsme, le christianisme et l’islam. L’histoire se déroule à Jérusalem en 1187 pendant une période de trêve à l’époque des croisades lorsque le sultan Saladin régnait sur ce territoire.

Elle a pour protagoniste le sultan Saladin, Nathan, riche marchand juif et un chevalier de l’ordre du Temple. Le moment charnière de cette pièce, la parabole de l’anneau, a lieu lorsque le Sultan convoque Nathan pour mettre à l’épreuve sa sagesse. Saladin lui demande de lui apporter un argument imparable pour définir quelle est la vraie religion. Le sultan tombe en admiration face à l’argument déployé par Nathan et ils se lient d’amitié.

Cette pièce est une ode à la tolérance et au « vivre ensemble » qui fait partie des pièces incontournables de la littérature allemande et qui a trouvé un second souffle après la tragédie de la seconde guerre mondiale. Cette œuvre nous semble aujourd’hui plus que jamais d’actualité à une époque où l’on peut observer certaines crispations religieuses ou identitaires. Elle rappelle que l’essentiel ne réside pas dans nos différences mais bien dans nos ressemblances, dans ces liens de fraternité qui nous unissent. Nous souhaitons extraire les passages clés de cette œuvre pour que le spectacle dure 1h. Ce projet auquel nous sommes attachés nous permettra de partager avec le public ce message de fraternité, en mettant en valeur le ton anticonformiste de la pièce, qui combine avec bonheur des éléments tragiques et comiques.

L’HISTOIRE DE LA PRINCESSE, ou le procès de la Belle au bois dormant, de Sonia RISTIC, proposée par Marion BOISTEL et Alice CHIANDUSSO – Comédie dramatique

Castings : 3 femmes, 1 homme et 7 rôles – 30 septembre et 1er octobre _ Contacter marion.boistel@gmail.com

Répétitions : Lundi ou mercredi

Résumé : La Belle au Bois Dormant est sortie du sommeil, réveillée par le doux baiser d’un prince, à ce qu’on dit. Il en a même profité pour lui faire deux beaux enfants. Tout devrait aller pour le mieux et pourtant, on la retrouve sur le banc des accusés. Jugée pour terrorisme ! Que s’est-il passé ? Pourquoi le conte de fée s’est-il étiolé ? Mais où est passé le Prince Charmant ? Et les gosses ? Quelle est cette voix de femme qu’elle entend sans cesse ? Et pourquoi, a-t-elle quitté son monde de conte de fée pour faire péter des supermarchés ?

Lors de son procès : une Petite Fille essaie de comprendre ce qui est arrivé à son modèle, la Narration tente tant bien que mal de raconter cette histoire disloquée et délirante, La Défense et l’Accusation s’affrontent avec mauvaise foi, le Juge un peu dépassé par la situation tente de faire régner l’ordre dans un climat d’affrontement citoyen, tandis que les médias s’empressent de relayer l’affaire pour faire monter l’audimat. Et en fond sonore, la voix de la Femme dans la Chambre Blanche exhortant à mener une lutte pacifique.

Dans cette pièce, Sonia Ristic, dépeint une héroïne intemporelle et moderne, une princesse désirante, refusant de plonger dans un quotidien banal et morne. Avec subtilité, et un grand sens du comique, elle interroge les rêves imposées aux petites filles, et transforme une princesse-objet en princesse-sujet, qui décide de prendre son destin en main quoiqu’il en coûte. Devenant par la même occasion, un nouveau modèle, un modèle de révolte à suivre.


AU SECOURS JE NAGE DANS LE BONHEUR, écrite et proposée par Anne SIRVENTE – Comédie

Castings : 1 femme et 2 hommes – 30 septembre _ Contacter anne.sirvente@gmail.com

Répétitions : Lundi, mardi ou mercredi

Résumé : Une femme décide, en rentrant d’un dîner, que la routine et le bonheur l’ennuient au plus haut point. Elle va tenter par tous les moyens de provoquer des disputes avec son compagnon mais la chance ne veut pas la lâcher.

ON SAIT PAS QUAND ÇA S’ARRÊTE, écrite et proposée par Gil DESPLANQUES – Comédie

Castings : 7 femmes et 7 hommes – 30 septembre et 1er octobre

Répétitions : Mardi ou mercredi

Résumé : Une pièce folle folle folle qui raconte les péripéties de la première ratée d’une pièce sensée représenter un speed dating. Tout s’emmêle, les acteurs se trompent, les situations de quiproquos s’enchaînent, le metteur en scène et l’auteur se laissent dépasser par leurs émotions et, aussi, par les acteurs.

Tarifs

Tarifs Pleins :

Du lundi au jeudi : 5€/pers.
Vendredi et Samedi : 6€/pers.

Tarifs Réduits* :

Du lundi au jeudi : 3€/pers.
Vendredi et Samedi : 4€/pers.
Tarif étudiant Icam : 2€/pers.

*Conditions :
Valable pour les enfants, les étudiants, les PMR, les demandeurs d’emploi et les participants de l’édition actuelle.
Sur présentation d’un justificatif valide lors du règlement.

Tarifs non-valable lors du match d’improvisation et du FestiKids.

Tarifs Spéciaux :

FestiKids : tarif unique : 3€/pers.
Match d’improvisation : tarif unique : 6€/pers.
Titanicam : tarif unique : 6€/pers


Le règlement se fait directement sur place en espèces ou par chèque(ordre à : Club Théâtre Icam), possibilité de réserver sur notre site internet.

Adresse du Festival

Salle Pierre Faucher / Icam – 4 Rue Auber à Lille 59800

Sortie 5 Port Fluvial depuis la rocade de Lille, puis direction Vauban.

Métro Cormontaigne ou Métro Port de Lille